Retrouver un soldat du 1er Empire

Il s’agit d’une démarche relativement aisée dès lors que des méthodes adéquates sont employées.

Les registres-matricules n’apparaissent qu’en 1867. De même, ce n’est que lors de la Grande Guerre que les journaux de marche et d’opérations font leur apparition. A défaut de ces documents, pour retrouver le parcours d’un soldat du 1er Empire, mieux vaut retrouver l’unité à laquelle il était affecté.

Si vous savez où et quand il est né, consultez les archives de la conscription (sous-série 1R aux Archives Départementales) de son département de naissance, et/ou la série H des Archives Municipales. Elles peuvent vous donner des indications relatives au régiment d’affectation. Ceci fait, rendez vous au SHD afin d’y consulter les archives régimentaires.

Vous pouvez également consulter les archives de la médaille de Sainte-Hélène (sous-série 3R des Archives Départementales) ainsi que les (éventuels) dossiers de pensionnés et retraités (également conservés en sous-série 3R des Archives Départementales). Ces documents vous indiqueront un régiment et/ou un lieu de naissance, voir de décès.

Dès lors, employez le même procédé que précédemment. Si vous avez le numéro du régiment, rendez vous au SHD et consultez-y les archives de l’unité. Y figurent – généralement – des registres-matricules, établis à l’entrée des hommes de troupe au régiment. Les officiers disposent, eux, d’un dossier individuel.

Si vous disposez uniquement d’une date de naissance, vous pouvez consulter les archives de la conscription (sous-série 1R des Archives Départementales) de son département de naissance ou la série H des Archives Municipales. Elles peuvent vous indiquer le régiment d’affectation. De là, prévoyez une visite au SHD pour consulter les archives régimentaires.

Bonnes recherches ! 

Fantassin français consulat

Publicités