Approfondir ses recherches sur la Révolution et le 1er Empire

Par les membres de l’association SEHRI.

Nombre de généalogistes se limitent à épingler des ancêtres en ligne directe, sans se préoccuper de l’environnement historique, social et culturel de ces derniers. Si, malgré tout, vous désirez en savoir plus sur vos ancêtres durant la Révolution et l’Empire, voici quelques pistes propres à compléter vos recherches.

Ne vous laissez pas leurrer par les archives numérisées. Tout n’est pas accessible par ce biais, loin de là. Pour réaliser de bonnes recherches, il faut vous rendre dans les dépôts d’archives.

  • Vos ancêtres ont pu signer un cahier de doléances, généralement conservé en série B des Archives Départementales.
  • Certains ont pu être membres de comités de surveillance ou de sociétés populaires. Vous pourrez trouver leurs archives dans la série L des Archives Départementales, voire dans les séries H et Rév. des Archives Communales.
  • Pensez à explorer la piste des impôts et des contributions, en séries C (pour l’Ancien Régime), L (durant la décennie révolutionnaire) et P (pour la période postérieure à 1800).
  • N’hésitez pas à aller « fouiller » les archives policières (en série L pour la période révolutionnaire et en sous-série 4M des Archives Départementales, pour la période postérieure à 1800) et judiciaires (séries L et U des Archives Départementales).
  • Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil aux actes notariés (série E des Archives Départementales). Commencez votre recherche en consultant les répertoires dédiés, avant de vous référer aux registres et aux actes.
  • Enfin, vérifiez les recensements de la population, dont les Archives Communales ou Départementales conservent des exemplaires remontant, au plus tôt, à 1792.

Bonnes recherches !